Accueil Non classé Ateliers d’écriture pour scolaires au SILO – 8 octobre 2020

Ateliers d’écriture pour scolaires au SILO – 8 octobre 2020

0
0
25

Jeudi 8 octobre, au Centre Jean-Marie Tjibaou, dans le cadre du SILO, 2 classes ont participé à un atelier d’écriture : 6ème de collège Apogoti et 6ème du collège de Magenta. Merci à tous ces élèves !!!

SILO-MAIL-1

 

1/ 6ème du collège Apogoti :

image 1

Exercice 1 :

Les petits papiers : 2 tas de petits papiers. Le premier avec des noms, le deuxième avec des adjectifs. Chaque élève en pioche 2 de chaque et écrit un texte avec.

Il était une fois une fourchette optimiste qui s’essuyait tout le temps sur une nappe qui n’arrêtait pas de râler !
Ana

Il était une fois un torchon optimiste qui adorait essuyer les couverts et la vaisselle et une assiette impatiente qui n’aimait pas être sale et vide.
Alizée

Aujourd’hui, je vais rencontrer un torchon car il doit m’essuyer. Il y a une heure que je l’attends, quand tout d’un coup, je le vois au loin s’approcher de moi. Je lui dis avec un faux sourire :
- Salut, peux-tu m’essuyer ?
Il me répondit :
- Non, je n’essuie pas les choses sales !
Malia

La nappe était bavarde : à table, elle adorait discuter de tout et n’importe quoi avec une louche optimiste.
Un jour, la nappe sortit un mot de trop à la louche, mais comme celle-ci était optimiste, elle le prit bien et expliqua à la nappe que, quand elle était plus jeune, une chose merveilleuse lui était arrivée et, depuis ce jour, elle s’était promis d’être optimiste.
Jade

La cuillère était farceuse : un jour, elle fit une farce à une fourchette. Celle-ci était tellement en colère et hypocrite que, pour la punir, elle raconta tout un tas de choses derrière son dos.
Chelsy

Il était une fois un plat à tarte qui était impatient de fourrer sa tarte dans le four et qui, ensuite, avait hâte de sortir de cet endroit chaud et brûlant. Mais quand la tarte arriva à table, le couteau était tellement timide qu’il n’osa pas en couper une part.
Stacy

Il était une fois une louche timide qui détestait être essuyée par cette serviette qui, à son goût, était trop impatiente ! Seulement voilà, elle n’osa jamais lui dire !
Jézahël

Il était une fois une fourchette qui était tellement timide qu’elle n’osa jamais avouer à la louche, qui elle était trop impatiente, qu’elle l’aimait.
Dimitry

Il était une fois un torchon farceur qui aimait faire des blagues et un plat à tartes très impatient.
Le torchon avait plein de blagues dans la tête, mais personne à qui les raconter. Le plat à tartes courait et le torchon ne put jamais le rattraper !
Lucas

Il était une fois un verre impatient qui voulait toujours contenir de l’eau et un plat à tartes qui était jaloux de ce verre qui pouvait, en fait, contenir tout ce qu’il voulait, alors que lui ne pouvait contenir que des tartes. Un jour, ce plat à tartes craqua, il en avait marre de ce verre qui avait tout à ses pieds. Il était tellement en colère qu’il se précipita sur le verre et le cassa net !
Maël

Il était une fois une fourchette coquette qui cherchait un mari. Un jour, cette fourchette aperçut un couteau charmant, mais elle ne savait pas qu’il était hypocrite. Elle alla le voir et lui demanda :
- Veux-tu m’épouser ?
Contre tout attente, le couteau répondit :
- Oui !
C’est ainsi qu’ils vécurent heureux toute leur vie et eurent beaucoup d’enfants !
Christophe

Un jour, j’ai voulu manger la soupe, mais je me suis aperçu que ma cuillère était triste. La fourchette, elle, était râleuse. Alors, je les ai mises ensemble et depuis, elles sont très heureuses.
Franck

Il était une fois une louche hypocrite qui pensait qu’on ne pouvait pas l’utiliser car, selon elle, elle était pourrie. Mais la nappe était jalouse de tous les autres et pensait qu’elle n’était pas pourrie, mais toute propre.
Nephthali

Il était une fois, dans la cuisine, une serviette timide qui se cachait toujours derrière un torchon qui en devint jaloux.
Sara

Il était une fois un couteau hypocrite qui voulait tuer une assiette optimiste. Le couteau la poursuit et l’assiette roule pour lui échapper. Elle tombe et se brise : le couteau a réussi son crime.
Maxence

Il était une fois un couteau qui était très triste parce que le verre était coquet. Ce verre voulait plaire à tout le monde sauf à lui !
Marina

Il était une fois, dans la cuisine du grand château du Roi Arthur, un plat à tartes très coquet qui voulait avoir toujours les meilleurs assortiments culinaires : chantilly, cerises ou citron, glace…
Quand on le laissait vide, il rageait, s’énervait et pestait tellement que les cuisiniers étaient obligés de le garnir tout le temps. Mais la louche était tellement triste de tout ça…
Mélissa

Il était une fois un enfant qui voulait une cuillère et on lui a fait une farce, alors, il s’est mis à râler.
Mathis

Il était une fois, dans une cuisine, une louche qui était très bavarde et un plat à tartes râleur qui rouspétait parce que la louche parlait trop fort. Un jour, la louche eut faim et se précipita sur le plat pour y engloutir la tarte.
Absalon

image2

Exercice 2 : le conte du pourquoi. Pourquoi les arc-en-ciel existent-il ?

Il y a des arcs-en-ciel quand il pleut et quand le soleil brille en même temps. Les arcs-en-ciel apparaissent quand les dieux sont fiers de nous !
Absalon

Quand les licornes mangent trop de fruits et qu’ensuite elles vomissent, cela crée des arcs-en-ciel
Matthis

Il était une fois une petite fille qui vivait avec sa mère sur une île perdue au milieu de l’océan. Elles étaient les gardiennes d’un pont multicolore qui permettait de relier leur île au reste du monde, mais elles ne pouvaient s’en servir que quand il pleuvait.
Mélissa

Il était une fois un arc-en-ciel qui apparaissait dans le ciel. Tout à coup, il y a eu un tonnerre et de la pluie… Et l’arc-en-ciel était triste.
Marina

A chaque fois que je vois un arc-en-ciel, j’ai envie de manger des bonbons arc-en-ciel !
Jean-Marie

Il était une fois une petite fille qui se demandait comment et pourquoi les arcs-en-ciel existaient. Sa maman lui a expliqué que c’était les dieux qui étaient joyeux et faisaient la fête.
Sara

Il était une fois une jeune fille qui se demandait pourquoi les arcs-en-ciel existaient. Un jour, elle posa la question à son père qui lui répondit :
- L’arc-en-ciel existe parce que ce sont des lutins qui cherchent de l’or à son pied, mais ils n’ont jamais pu le trouver car à chaque fois qu’ils s’approchent, l’arc-en-ciel s’éloigne.
Nephtali

Les arcs-en-ciel existent parce que ce sont des ponts entre un monde merveilleux et celui des humains. Mais ce pont fait aussi le malheur des habitants des mondes merveilleux qui sont obligés d’envoyer des gardes pour bloquer l’accès de ce pont aux personnes mal intentionnés. Les gardes peuvent voir si les gens avaient un cœur pur ou non.
Maël

Il était une fois un dieu qui, en créant le monde imagina quelque chose de merveilleux et de majestueux en mélangeant les saisons et des couleurs vives. Comme ce dieu se baladait dans une prairie, il vit un humain prénommé Lucas qui dessinait quelque chose de majestueux en mélangeant de belles couleurs et de la pluie. Le dieu adora ce dessin et décida  de créer la même chose. Il décida de l’appeler « arc-en-ciel ».
Lucas

Il était une fois un arc-en-ciel somptueux. Un humain prénommé Dimitry prit le pouvoir de cet arc-en-ciel qui devint tout noir. Un autre garçon, Lucas, vint combattre Dimitry qui avait volé le pouvoir de cet arc-en-ciel. Tous deux moururent et à l’endroit de leur mort, un magnifique arc-en-ciel réapparut.
Dimitry

L’arc-en-ciel avait l’habitude de dire qu’il venait des mains d’un petit garçon qui étaient de toutes les couleurs qu’on ne voyait que quand il y avait du soleil et de la pluie.
Jezahël

Il était une fois un pays où des lutins traversaient l’arc-en-ciel comme un pont pour aller voler le coffre-fort qui était à son pied. Le gardien de l’arc-en-ciel ouvrait le pont chaque fois qu’il pleuvait et qu’il faisait soleil en même temps pour laisser passer les lutins. Mais aucun d’eux n’arriva jamais à voler le trésor !
Stacy

Il était une fois une petite fille qui s’était perdue dans les bois. Elle marcha, marcha… et marcha encore pour essayer de trouver un abri. Elle entra dans une grotte où il y avait une carte du pays des arcs-en-ciel. Elle prit la carte et partit à l’aventure. Quand elle traversa la dernière étape, elle fut très heureuse car ce qu’elle vit était merveilleux. Elle se demanda cependant comment les arcs-en-ciel avaient pu arriver jusque là.
Chelsy

Il était une fois une petite fille qui était très malheureuse car elle était toujours seule. Un après-midi où il faisait très beau, elle décida d’aller promener toute seule dans la forêt. Elle entendit un bruit et un nain sortit d’un buisson et lui tendait une carte :
- Suis cette carte et plus jamais tu ne seras malheureuse. Tu trouveras le bonheur.
La petit fille le remercia et se mit en chemin. Arrivée à la dernière étape, il se mit à pleuvoir. Elle était dégoûtée. Mais quand elle se retourna, elle vit un magnifique arc-en-ciel. A son pied, il y avait un trésor ! Elle le prit et ne faut plus jamais malheureuse dans sa vie !
Jade

On dit que, dans une île perdue au milieu de l’Océan indien, les arrivants sont accueillis par un arc-en-ciel spectaculaire qui a toutes les plus belles couleurs du monde !
Malia

Il était une fois une petite fille qui était toujours triste. Un matin comme un autre, elle partit en forêt chercher des fruits pour sa mère et sa sœur. Au retour, elle vit quelque chose qui brillait parterre, ça ressemblait à un collier avec un diamant. Quand elle voulut le prendre, cet objet monta dans le ciel et devint un arc-en-ciel
Alizée

 

2/ 6ème du collège Magenta :

image3

Exercice 1 :

Les petits papiers : 2 tas de petits papiers. Le premier avec des noms, le deuxième avec des adjectifs. Chaque élève en pioche 2 de chaque et écrit un texte avec.

Il y avait une assiette qui était sur une étagère et une nappe dans un tiroir. La nappe était triste et l’assiette aimait bien lui râler dessus parce qu’elle pleurait tout le temps.

Un verre rencontra un couteau sur la table de la salle à manger. Le couteau, timide, s’éloigna mais le verre qui était bavard et voulait se faire des amis se rapprocha. Le couteau recula, tomba sur le sol et se cassa. Le verre qui avait pitié, mit fin à ses jours et partit rejoindre le couteau au paradis des couverts où ils devinrent amis pour toujours.
Eliah

Deux amies qui s’appellent Fourchette et Timide décident d’aller en ville pour s’acheter de nouveaux vêtements. Elles savaient déjà ce qu’elles voulaient acheter mais elles ont trouvé que la vendeuse était impatiente avec elles. Elles s’en fichaient un peu parce qu’elles ont décidé de faire un tour dans l’autre magasin qui était juste à côté de celui qu’elles venaient de quitter. Elles y ont trouvé d’autres filles: Impatiente et Serviette et toutes les quatre (avec Fourchette et Timide) sont devenues très copines et ne se sont plus jamais quittées de leur vie. Voilà, c’est fini !

Un torchon bavard attendait à un arrêt de bus et se dit : « je m’ennuie ! ». Puis, une cuillère impatiente arriva et s’assit à côté de lui. Cinq minutes plus tard, la cuillère dit :
- Il est lent, ce bus !
- Oui, si ça se trouve, il est en panne ou bien, il a crevé.

Il était une fois un torchon qui se nommait Chochon et qui avait beaucoup d’amis : Coco, le couteau et Mimi, la cuillère, etc.
Ils habitaient tous un petit village nommé Hibiscusia.
Un jour comme les autres, Toto, le plat à tartes avec sa maman Titi et son papa Ronron venaient d’aménager dans le coin. Mais Toto n’avait  pas d’amis, alors, Chonchon alla le voir et lui proposa de devenir amis avec lui ainsi que Coco et Mimi. Et Titi fut très heureux.

Une nappe était jalouse de la cuillère qu’on utilisait tout le temps. La nappe devint triste, puis décida d’agir et créa une musique Wejder Coco !

Dans un placard, une cuillère était triste parce qu’elle était tombée parterre à cause d’un homme qui avait ouvert ce placard. Comme la fourchette ne supportait pas que la cuillère soit triste et que cette fourchette était très bavarde, elle s’est mise à crier sur l’homme et lui a piqué l’œil !
Cédric

Il était une fois une serviette impatiente de tout et une fourchette coquette qui étaient amies. Un jour, la serviette voulut aller à la piscine parce qu’il faisait chaud, mais ce jour-là, normalement, elles devaient aller faire de l’escalade. La fourchette lui dit qu’on ne pouvait pas changer comme ça, mais la serviette s’en fichait et continuait son chemin en direction du bus. La fourchette réfléchit  et la rattrapa avec sa voiture. Elle lui dit :
- Viens dans ma voiture, je vais t’amener
La serviette monta et regarda son téléphone. Quand elles furent arrivées, la serviette se rendit compte que la fourchette l’avait conduite à l’escalade. La serviette s’énerva :
- Fourchette, amène-moi à la piscine ou ne serons plus jamais amies !
La fourchette l’amena donc à la piscine et quand elle furent arrivées, elle sortit et enferma la serviette à clé :
- Voilà ! Je t’ai amenée à la piscine ! Tu es contente ?
Kristy

Un jour, une nappe timide était posée sur une table. Vint un verre râleur qui n’arrêtait pas de râler car il trouvait la nappe inconfortable. Comme la nappe était timide, elle ne disait rien. Un jour, à force de crier, le verre se cassa. Et depuis ce jour, la nappe est tranquille !
Enzo

La fourchette est timide et n’aime pas piquer les aliments, comme le couteau qui lui, adore couper mais est trop impatient.Un jour, ils se sont rencontrés sur une table. La fourchette était toujours timide et le couteau toujours impatient. Sur la table, un poulet. Celui qui a utilisé le couteau ne s’en est pas servi pour couper le poulet, mais pour tuer un homme. La fourchette en est morte de chagrin.
Ylane

Dans la vie, il y a des gens qui ne montrent pas leurs émotions, alors que d’autres oui.
Par exemple, mon ami Joey est toujours triste, alors que mon autre ami, Charly est un vrai râleur. Je vais vous raconter mon histoire.
Un mercredi midi, je les avais invités au restaurant. Joey est arrivé, s’est assis à table et s’est mis à pleurer. Je lui ai demandé pourquoi. Il m’a répondu :
- Mon assiette est sale !
Charly est arrivé à son tour et s’est mis à râler. Quand je lui demandai pourquoi il râlait, il m’a dit :
- J’ai regardé la carte et, comme d’habitude, il y a trop de choses. Et regarde la nappe… Elle est rose ! C’est la couleur que je déteste.
J’étais très énervée, mais je ne l’ai pas montré et j’ai fait comme si de rien n’était.
Maya

Un torchon était très bavard et racontait plein d’histoires sur tout le monde, ce qui rendit la serviette jalouse.
Lenny

C’est l’histoire d’un verre jaloux qui rendit triste une cuillère en disant plein de mal sur elle !
Timéo

Madame Alibelle, la cuillère, adorait sauter dans le tiroir. Un jour, dans ce même tiroir, elle y rencontra une nouvelle personne : Monsieur Alibête, le verre.
- Hé, bonjour Monsieur ! dit la cuillère très joyeuse.
- Bonjour, répondit le verre d’un ton grincheux.
- Pourquoi me répondez-vous comme ça ? Demanda Alibelle.
- Comment ? Demanda Alibête.
Entre les deux, le ton commençait à monter. Ils criaient de plus en plus fort car ils ne s’entendaient pas..
En même temps, comment une cuillère très bavarde et un verre hyper râleur pourraient-ils s’entendre ?
Sarah

Un jour, un petit garçon voulait que sa grand-mère lui fasse une tarte. Elle sortit le plat, mais hypocrite, dit à son petit-fils qu’elle ne pouvait pas la faire. Le lézard, bavard, raconta tout au petit-fils qui se saisit du couteau et dit :
- Bye, Bye, Grand-Mère !
- Q… Quoi ?
- Désolé, mais il ne fallait pas me mentir
- AAAAHHHH ! Cria la grand-mère
Le petit fils s’appelait Kirua Zoldick.
Chiara

C’est l’histoire d’une cuillère râleuse qui en avait plus que marre de son colocataire, un plat à tartes parce qu’il était très bavard. Un matin, la cuillère part au magasin pour y acheter une masse, puis elle rentre chez elle.
Pendant que le plat à tartes dort, et que pour une fois, il ne parle pas, la cuillère rentre dans sa chambre avec la masse et le casse en mille morceaux ! Enfin tranquille !
Chanel

Exercice 2 : le conte du pourquoi. Pourquoi les hommes sont-ils de différentes couleurs ?

image4

Il était une fois un petit garçon qui visita un musée sur les origines des couleurs de peaux.
Il lut les explications :
- Si tu vis dans un pays très froid et plein de neige, tu seras blanc de peau.
- Si tu manges beaucoup de plantes, tu deviendras vert.
- Si, au contraire, tu ne manges que de la viande, tu seras rouge.
- Et si tu  manges beaucoup de lentilles, tu seras noir !
Sarah

Les hommes oublient de mettre de la crème solaire et ils deviennent rouges, alors que les filles prennent soin de leur corps.
Un jour, j’ai étranglé une fille et elle est devenue bleue…
Chiara

Il était une fois, un petit garçon, Jeffrey et deux filles, Sarah et Kiara. Ils allèrent à la plage et quand ils s’allongèrent sur le sol, ils devinrent orange, bleu et vert.
Chanel

Quand un enfant nait près d’un chêne, il est marron.
Si c’est près d’un glacier, sa peau est blanche comme la neige.
S’il nait dans la mer, sa peau devient d’un joli bleu.
Si c’est dans un marécage, il devient vert.
Et enfin, s’il nait dans une banane, il est jaune !
Kiara

Il était une fois un peuplement d’hommes verts qui étaient verts de jalousie. Dans le peuple des jaunes, tous les enfants s’appelaient John ! John… John d’œuf !
Des hommes marrons, couleur chocolat, avaient tous des tablettes de chocolat… Et d’autres qui étaient blancs, comme le chocolat blanc…
Finalement, c’est juste la couleur qui est différente !
Timéo

C’est à cause des femmes que les hommes ont bronzé car elles voulaient toutes le corps de Timéo. Elle jetèrent ceux qui n’étaient pas valables !
Lenny

Il était une fois un clan de mille habitants qui avaient décidé de partir en voyage et se sont divisés en trois groupes.
Un groupe est parti au Pôle nord, un autre dans un pays rempli de lacs et enfin, le dernier groupe est allé dans le désert.
Quand le premier groupe revint, tous les hommes étaient blancs.
Le deuxième groupe revint jaune car ils avaient baigné un bébé dans les lacs. Ce bébé n’avait pas de couche et avait fait pipi dans l’eau !
Les hommes du troisième groupe, quant à eux, revinrent tout noirs car ils avaient trop bronzé !
Maya

Les hommes sont de couleurs différentes parce que ça dépend de leur personnalité : les hommes en colère sont rouges, les verts sont timides, les violets ambitieux, les jaunes timides et les bleus sont jaloux !
Kristy

Il était une fois une femme blanche et un homme noir qui se demandaient pourquoi ils n’étaient pas de la même couleur de peau. Une sorcière leur est apparue et leur a expliqué qu’à l’époque, il y avait un œuf au fond de la mer que des gens voulaient percer sans savoir ce qu’il y avait dedans.

Si les gens ont différentes couleurs c’est parce que :
- Ceux de couleur verte sont des descendants des plantes
- Les marrons et noirs sont les fils de la terre
- Les rouges et orange sont les descendants du feu
- Les bleus sont les petits-fils de la mer
- Les jaunes sont les filles du pollen
- Les blancs sont les enfants des étoiles
- Les mauves sont les fils de la galaxie
- Les gris sont les descendants de l’argent
- Les roses sont les enfants des fleurs
- Et enfin, les beiges sont ceux de l’homme.
Regardez de quelle couleur vous êtes et vous saurez d’où vous venez !

Bonjour ! Je m’appelle Malicia et depuis que je suis petite, je me demande pourquoi nous ne sommes pas tous de la même couleur. Pourquoi certains sont marrons, blancs, verts, bleus, etc.
Alors, l’autre jour, ma maman m’a expliqué : quand je suis née, une fée a touché le bout bout de mon nez avec sa baguette magique et je suis devenue d’un beau jaune, alors que ma maman, quand elle était petite a aussi été touchée par la baguette de la fée et elle est devenu mauve, alors que mon papa est rouge !
Jonza

Quand je suis né, j’étais tout orange et j’ai cherche pourquoi. Et j’ai trouvé !
J’ai trouvé qu’au tout début de l’humanité, une fée et un dragon ont détruit une planète de bébés. Des météorites sont tombées, c’est ce qui a désigné la couleur de l’humanité.
Eliah

Les gens sont de couleurs différentes parce qu’une sorcière leur a jeté un sort et les a maudits.

NB : nous disposions de peu de temps pour ces ateliers, c’est pourquoi certains élèves n’ont pas pu terminé leurs textes.

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par joie55
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Atelier du 20 mai 2019

DEVOIR : Drôle (et dernier) de métier : pousseur de mémés dans les orties.   Je suis vieux…