Accueil Non classé Atelier d’écriture de la Maison du Livre du 26 mars 2018

Atelier d’écriture de la Maison du Livre du 26 mars 2018

0
0
142

DEVOIR : Vous êtes sélectionné(e) pour organiser la nuit de la déprime.
Exposez votre programme !

déprime
Nuit de la DEPRIME
Le 21 juin 2018
Proposition de programme par Fabienne FABRE

 -       21h00 : Ouverture musicale par la fanfare PROZAC qui interprètera le De Profundis Morpionibus avec la participation des « Petits Chanteurs à la gueule de bois »
-       21h15 : Discours d’ouverture de la Nuit de la Déprime par le Président Monsieur Jean AYMAR sur les bienfaits d’une telle manifestation
-       21h45 : projection du documentaire « Cinquante nuances de noir »
-       22h15 : Flash météo avec focus sur les dépressions en cours
-       22h30 : Chansons tristes et humour noir par les artistes les plus déprimants du moment
-       23h45 : course de cafards :

- 1er prix : 1 cercueil en bois d’arbre offert par notre sponsor l’entreprise Triste & Cafardeux
         – 2ème prix : une visite guidée au cimetière
- 3ème prix : une bière
-       Minuit : cocktails molotov et petits fours (à gaz)
-       01h30 : défilé de mode gothique sur le thème : Le noir vous va si bien, avec nos plus grands mannequins anorexiques, boulimiques, squelettiques, mélancoliques, phobiques
-       02h00 : divers ateliers :

  • Atelier de nœuds coulants
  • Atelier de mélange de poisons
  • Atelier de tir sur cibles mouvantes

-       03h00 : causerie : « A quoi sert de courir après le bonheur alors que la déprime est à portée de main ? »
-       04h00 : présentation du livre : Bonjour tristesse
-       04h30 : concours du suicide le plus original et le plus réussi
Pour cette épreuve, nous demandons à la famille des participants d’être là lors du classement pour recevoir les prix

-       05h00 : Concert rock avec le groupe Les Neurasthénik
-       06h30 : Clôture de la nuit de la Déprime avec la grande prière des Déprimés : Mon Dieu, faites que ça ne soit pas plus mal que si c’était pire !!!! suivis de pleurs en commun… Cette année, nous espérons battre le record de l’année dernière de 10 litres de larmes.
Fabienne

17ème édition de la nuit de la déprime.

18h : Ouverture du buffet (Glaces et nouilles anti-déprime pour le plus résistants). Pour accéder au menu complet, merci de vous référer au flyer « Menu et restauration»
18h30 : Concerts en live : Il s’appelait Stewbalt, Back to black, et bien plus encore !
19h : Début du concours du suicide le plus original (inscriptions possibles en début de soirée, voir avec les organisateurs).
19h45 : Vote pour le prix du public et délibération du jury composé par Albert Lynché, Géraldine Dépression, Moumadé Zespoir et Lana Del Rey. Résultats affichés à 20h.
20h : Visionnage d’ « Oscar et la dame en rose ». Possibilité pour les enfants de voir Ling et Tao (Dessin animé tragédique chinois au final déchirant).
21h30 : Lecture du journal d’Anne Franck.
23h30 : Fin des festivités.
Loup

Exercice : Chacun pioche un « Euphorisme de Grégoire » et écrit un texte avec.

 planter

Toute ma vie je me suis trompée. Trompée de famille, au départ. J’aurais rêvé d’une famille d’artistes, écrivains, acteurs, poètes, musiciens, peintres, sculpteurs, peu importe, j’aurais tout aimé… Mais ma famille à moi, c’était pire que les Misérables, un peu comme la Cht’ite famille, l’amour en moins.

Après je n’ai pas pu poursuivre mes études… Mais ça, c’est un moindre mal, parce je me suis rattrapée plus tard…

Mais le pire c’est avec les gens que je me suis plantée tout le temps. Celle-là que je croyais douce et gentille se révélait la pire des mégères. Celui-ci que je trouvais doux et attentionné était le plus nul des séducteurs. Cet autre que je pensais être un altruiste était un égoïste forcené…

Mais loin de moi l’idée de pleurer sur mon sort car, comme je suis une optimiste forcenée, je me dis qu’à force de me planter, je vais bien finir par pousser ! Et croyez-moi, j’ai la main verte !
Fabienne
Nabila


- Et sinon, moi j’aime Nabila. Déclama Cindy de sa voix assez particulière.
- Ah, s’intéressa Antoine. Moi j’aime lire. Et qu’est-ce que tu aimes d’autre ?
- Nabila.
En entendant cette réplique assez éloquente, quoique courte,  le jeune homme se dit que ce rendez-vous obtenu grâce à Tinder risquait de tourner court.
- Ah, attends, non non non, j’aime bien Stéphanie de Monaco, désolée, j’ai mis du temps à m’en rappeler !
Le « méchant soi » d’Antoine lui dit en son for intérieur :
- Si tu comptais sur la probabilité déjà faible que son esprit soit aussi grand que sa poitrine, tu peux dire adieu à tes fantasmes intellectuels !
- Et quelles musiques d’elle tu apprécies particulièrement ? Questionna-t-il tout haut.
- Comme un ouragan.
- Oui, et…
Silence gênant.
- Mais en fait y en a pas d’autre, c’est la seule musique que j’écoute ! S’exclama l’interloquée avec un gloussement de dinde, qui se mua en un rire porcin.
Le méchant soi analysa :
Bon, je ne sais pas si il faut la mettre dans la catégorie « à embaucher pour de la télé-réalité » ou dans la classe « péripatéticiennes ».
- Hé, j’ai une blague, rigola la femme aux capacités cognitives limitées. Que demande un hindou à la pharmacie ? Hindouliprane !
La goutte de la stupidité de son interlocutrice fit déborder le vase de la patience d’Antoine, et il partit en laissant l’autre rire comme une baleine, son moi vilain disant :  «Pas besoin d’être artilleur pour savoir que les filles canon deviennent vite des boulets » !
Loup

3/ Exercice : Petite éloge de la méchanceté, ou « tout ce que vous ne pouvez pas dire car vous êtes trop poli ».

istock_000010339765large


- Loup, donne-moi ton carnet ! Vociféra la scélérate, Mme Fontenau.
- C’est une plaisanterie, j’espère ! Protesta l’élève, je vous l’assure, innocent. Depuis le début de l’heure, toute la classe fait un capharnaüm pas possible. Je suis le seul à ne pas bouger un sourcil et vous vous vengez sur moi ?
- Au dernières nouvelles, susurra de sa vicieuse et horrible voix la prof de maths, c’était toi l’élève et moi la pédagogue. Donne moi ce carnet.
Loup se leva d’un coup et répondit très calmement :
- Bien madame, voici mon carnet. Mais avant tout, je voudrais vous dire que lorsque vous prenez votre air de prédateur sournois et satisfait du peu d’emprise qu’il a, soit toute la journée, vous avez une tête de loche, bien qu’au vu de votre physique on s’écrierait plus au thon.
L’ignoble femme meurt subitement, estomaquée (au sens propre) de voir son autorité ainsi remise en question. Euphorie générale au sein des élèves.
Loup

montrer son Q

J’aimerais bien, le temps d’une journée,
Etre méchante, ça me défoulerait
Tirer la langue à ceux qui me salueraient
Et dire « Merde ! » à ceux qui m’aimeraient
Faire la grimace à ceux que je détesterais
Et montrer mon cul à ceux qui médiraient

Oui mais voilà, pour ça je suis trop polie
Et partout où je vais, il faut que je souris
A tout le monde que je dise un mot gentil
Que je fasse semblant d’aimer mes ennemis.
Et pour chaque coup reçut, que je remercie
Que voulez-vous, on ne se refait pas, c’est la vie !
Fabienne


Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par joie55
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Atelier d’écriture du 18 juin 2018

DEVOIR : A l’arrivée, demander des mots aux participants pour faire un texte avec tous ces…